Un syndicat vient en aide aux salariés en situation de surendettement

L’association pour l’information et la défense des consommateurs salariés, demandeurs d’emplois et retraités (Indecosa) a été fondée par la CGT pour défendre les consommateurs contre tous les préjudices pouvant leur être causés.L’Indecosa-CGT de Charente a toujours assurée une présence physique pour soutenir les consommateurs salariés. Un local a d’ailleurs été ouvert à Angoulême pour tenir des permanences, de véritables séances d’écoute et de soutien pour les consommateurs. Une permanence qui a pour but de dialoguer et surtout d’orienter les visiteurs vers les administrations ou associations compétentes, mais aussi de les guider et de les soutenir dans leurs démarches. Droits du consommateur, surendettement, querelles de voisinage ou d’autres litiges en tous genres, les raisons pour lesquelles les permanences sont prises d’assaut sont nombreuses.

Toutefois, il y en a une qui revient de plus en plus : le surendettement. Il gagne du terrain en France, notamment à cause de l’utilisation excessive de crédits à la consommation. Dans l’espoir d’y trouver une oreille attentive, les salariés touchés par le surendettement se sont rués vers la petite permanence. Victime de son succès et de l’augmentation des cas de surendettement, celle-ci ne suffisait plus.

Les bénévoles le constatent bien, le surendettement est un fléau qui peut toucher tous les salariés. Perte d’emploi, accident de la vie, surconsommation, démarches pour mettre en place un dossier de surendettement… les raisons de venir chercher écoute et conseil dans les locaux de la CGT sont nombreuses et ont souvent trait au surendettement.

Pour les bénévoles, la situation liée au surendettement s’est aggravée. De plus en plus de salariés venaient à leur rencontre pour sortir du surendettement ou simplement trouver de l’aide. Agir rapidement pour être plus proche des salariés devenait une priorité. Deux membres de l’Indecosa-CGT, le trésorier et le secrétaire, ont alors décidé de mettre en place à partir du mois de juillet 2011 une seconde permanence, chaque mercredi en fin d’après-midi à Barbezieux (Sud-Charente). Ils ont convaincu un ancien trésorier de l’union départementale de l’animer et de prodiguer les bons conseils.

Il est donc désormais plus simple pour les personnes en situation de surendettement notamment, et habitant loin d’Angoulême, d’entrer en contact avec l’association et de régler leurs problèmes. Une bonne initiative à l’attention des charentais qui souhaitent sortir du surendettement.