L’information des particuliers

Il existe plusieurs types de fichages bancaires consécutifs à une situation de surendettement.

Les relais d’information

La société évolue, le surendettement aussi. Les jeunes sont des prescripteurs de plus en plus influents des achats des ménages.
Leurs « revenus », sous forme d’argent de poche, ne cessent d’augmenter.
Ils sont nombreux à posséder un ou plusieurs comptes bancaires.
Les crédits à destination des jeunes sous diverses formes apparaissent.
Voilà pourquoi certains estiment que la prévention du surendettement pourrait commencer dès l’école avec des cours de sensibilisation financière.

De nombreuses associations de consommateurs et des travailleurs sociaux (via les CAF ou les CCAS) diffusent l’information sur les risques de l’endettement excessif auprès des publics fragilisés.

Information sur le surendettement

Les fichiers liés au surendettement

Afin de prévenir les risques, divers types de fichiers ont été mis en place par les pouvoirs publics :

  • Le FICP (ou Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers), qui centralise les incidents de paiements. Les prêteurs peuvent le consulter avant d’accorder un crédit et prévenir ainsi le surendettement.
  • Le FCC (ou Fichier Central des Chèques impayés), qui recense les personnes ayant rencontré des problèmes de chèques impayés.
  • Le Fichier positif, projet à l’étude qui fait débat.
    Pour lutter contre l’endettement excessif, l’idée est ici de recenser tous les encours de crédits, même ceux qui n’ont pas présenté de défaut de paiement.
    Mais l’évolution de la nature du surendettement vers le surendettement passif rend caduque l’utilité de ce fichier. En effet, comment prévoir les accidents de la vie ? D’autre part, certains ont soulevé la crainte de voir ce fichier utilisé à des fins commerciales, détourné de sa fonction de lutte principale.

Le scoring

C’est un instrument utilisé par les intermédiaires en opérations de banque (IOB) comme Crédit Immobilier Direct, pour estimer les capacités d’emprunt des personnes. Il regroupe près de 200 données sur l’emprunteur pour éviter tout risque de surendettement.Grâce à un système informatique très performant, Crédit Immobilier Direct est en lien direct avec ses partenaires bancaires pour diagnostiquer le potentiel d’emprunt des personnes et prévenir l’endettement excessif.