Le surendettement en France

Le surendettement en France est une situation qui touche un grand nombre de personnes. Les chiffres et les études ont montré que l’utilisation abusive des crédits bancaires en est la cause principale.

Des chiffres alarmants

Les commissions de surendettement en France reçoivent aujourd’hui de plus en plus de dossiers des endettés. Les dépôts se multiplient dont le nombre total passe de 90 174 à 216 395 en 19 ans (1990-2009). Les observateurs estiment ainsi une croissance de 140 %.

Pour ce même laps de temps, les dossiers reçus sont passés de 64 320 à 182 695, soit une croissance de 184 %. Au terme du mois de septembre 2010, les gens qui ont bénéficié d’un traitement de leur surendettement comptaient environ 781 450. En outre, le montant moyen des dettes à cette date est évalué à 44 700 €.

En plus de ces données connues des pouvoirs publics, viennent s’ajouter les particuliers surendettés qui ne déposent pas de dossier : se font aider par leurs familles, ou passent par le rachat de crédit surendettement pour s’en sortir.

Le profil des surendettés

Les causes d’une situation de surendettement sont nombreuses, sans parler de la baisse du niveau de vie des Français. En effet, après un divorce, une personne qui vit seule n’arrive plus à régler ses emprunts et toutes ses dettes (loyer, électricité, eau…). Elle ne reçoit que des revenus inférieurs ou égaux au SMIC. C’est la raison pour laquelle il est difficile d’équilibrer les charges et les ressources mensuelles.

En général, la plupart des personnes endettées sont âgées de 35 à 44 ans, ou de 45 à 54 ans. Selon la Banque de France, les seniors sont de plus en plus impliqués dans cette malaise financière. Cela est facilement estimable par le nombre de dossiers remis par ces catégories de personne auprès des commissions de surendettement. En 2011, 23 % des surendettés sont âgés de plus de 55 ans contrairement en 2001 où, cette tranche d’âge ne touchait que 13 % des dossiers.

Les dettes et le surendettement

Pour la majorité des cas, l’endettement est constitué des emprunts bancaires pour 83 %. Les arriérés des dépenses courantes représentent 9 % et des arriérés de diverses créances, le reste. Cette statistique montre que la première cause du surendettement est le recours abusif aux crédits bancaires. En outre, les dettes issues des banques sont aperçues dans presque tous les dossiers pour environ 6 dettes par dossier avec un montant de 30 170 € en moyenne.

1,8 % des dettes environ par dossier recouvrent des prêts immobiliers dans 7 % des dossiers pour un montant moyen de 89 140 €. En revanche, les crédits à la consommation d’un montant de 23 670 € sont présents dans 91 % des dossiers. Les crédits revolving sont présents dans 82 % des dossiers, pour une somme moyenne de 17 000 €. Par ailleurs, dans 49 % des dossiers, on peut trouver des prêts personnels d’une valeur moyenne de 14 500 €. Il y a également les découverts dans 57 % des dossiers pour un montant moyen de 1 300 €.

Les dettes de dépenses courantes sont présentes dans 76 % des dossiers pour un encours moyen de 4 130 €. Celles-ci comprennent les charges locatives, le transport, les assurances, l’électricité, les dettes fiscales… Enfin, les autres dettes apparaissent dans 54 % des dossiers pour un montant moyen de 4 900 €. Elles incluent les dettes sociales, pénales ou encore professionnelles.

Pour trouver une solution durable et efficace, avant de penser à la commission de surendettement, vous pouvez faire une demande de rachat de crédit surendettement. En quelques clics un conseiller recevra votre demande. Il fera son possible pour réduire vos mensualités, ou vous orientera vers une autre solution.