Locataire et surendettement : quelles solutions ?

Le surendettement des locataires est une situation que ces derniers ont du mal à gérer. Sans bien immobilier à placer en garantie, difficile de se sentir rassuré face à ses dettes.
C’est la raison pour laquelle, ils doivent prendre certaines mesures dès l’apparition du premier signe de malaise financier. Il est possible de demander un rachat de crédit pour alléger les mensualités ou encore demander de l’aide auprès de la Commission départementale de surendettement.

Le rachat de crédit locataire pour éviter le surendettement

Quand agir ?

Le meilleur moment pour réagir est durant la période où le locataire constate le premier symptôme de surendettement dans son ménage. Il ne faut pas attendre que la situation se dégrade pour regrouper ses divers crédits et dettes. En effet, le rachat de crédit est une solution idéale pour prévenir cette situation de surendettement.

C’est une solution financière qui permet de diminuer l’ensemble des mensualités. Il n’est pas forcement nécessaire de faire le dépôt d’un dossier auprès de la Commission de surendettement. Sur Internet, des sites proposent de faire une analyse gratuite et une simulation du regroupement des prêts à leurs usagers. C’est le cas du plus spécialisé d’entre eux : Stop-Surendettement.com.

Les particularités du rachat de crédit locataire

Les débiteurs non propriétaires ou accédant à la propriété de leur résidence ne peuvent demander que des offres de rachat de crédit à la consommation (emprunt personnel, revolving, auto…). La raison est que cette opération n’a pas besoin de garantie ou d’hypothèque.

Le fond maximum obtenu ainsi que le délai d’amortissement sont moins élevés par rapport à ceux du rachat de crédit pour les propriétaires. En effet, ce type d’emprunteur est moins privilégié aux yeux des banques et des institutions de crédit.

Toutefois, les formules proposées par ces organismes financiers sont suffisamment appropriées pour sortir les locataires de leur difficulté. Il est même possible de demander une enveloppe supplémentaire qui sert à aérer le budget ménager ou à financer un nouveau projet. Ce nouvel emprunt souscrit fait partie intégrante du contrat de rachat.

Les conditions à remplir

Les locataire surendettement doivent répondre certains critères pour accéder à cette offre de restructuration de crédits. Ils doivent avoir des revenus réguliers, et ne figurant pas sur le FICP de la Banque de France. Les banques sont strictes, car le rachat des prêts locataires est considéré comme un nouveau contrat de crédit personnel.

Les dernières solutions en cas de difficulté pour le paiement du loyer

Le locataire surendettement peut bénéficier de la loi Neiertz pour faciliter le paiement de sa dette et ses crédits. Il peut saisir la Commission de surendettement dans son département pour trouver un accord amiable avec l’organisme prêteur. Il est possible de réclamer l’échelonnement ou le report des arriérés du loyer par exemple.

Cet emprunteur peut se renseigner auprès de l’ADIL ou encore le siège départemental de la Banque de France pour avoir toutes les informations y afférant. Il faut savoir que les commissions disponibles dans chaque département sont instaurées par cette législation. Leur rôle est de rechercher des solutions personnelles à chaque dossier de surendettement déposé.

Dans le cas où aucune solution amiable n’est trouvée, le débiteur endetté peut réclamer de préconiser des mesures qui seront prononcées par le juge. Il est à souligner que la créance du bailleur est privilégiée que celle des banques ; c’est pourquoi le juge du surendettement ne peut imposer la suspension d’un processus d’expulsion.