Michel et Geneviève ne s’attendaient pas à une telle baisse de revenus

Un couple heureux à la vie professionnelle bien remplie, voilà comment on peut définir Michel et Geneviève. Lui, ancien cadre d’une entreprise d’import-export. Elle, femme au foyer avec une activité en conseil occasionnelle pour sortir de la vie de famille. Une vie active ponctuée de projets et de dépenses. Puis c’est la retraite, la chute des revenus, le surendettement. Ils ne s’attendaient pas à un tel revirement de leur situation financière et n’avaient jamais pensé avoir besoin du rachat de crédits.

Le couple s’était construit une assise certaine pour amorcer la fin de la vie active. L’excellent salaire de Michel avait permis à Geneviève une certaine souplesse dans ses activités professionnelles et donné un équilibre à la vie de famille.

Un appartement cossu

Locataires toute leur vie, ils s’étaient enfin décidés à devenir propriétaires. L’acquisition d’un appartement agréable et bien situé fût un vrai bonheur : accro à la vie urbaine, le couple ne s’imaginait pas vivre à la campagne. Certes l’âge de la retraite approchait, mais Michel et Geneviève n’étaient pas décidés à anticiper sur leur budget, encore moins à baisser leur train de vie relativement élevé. Opéra, théâtre, cinéma : féru de sorties culturelles, le couple n’a jamais aimé se priver. Ils avaient déjà contracté un crédit renouvelable mais de façon très ponctuelle.

Un endettement croissant

Ainsi, dès les premiers mois de la retraite, Michel et Geneviève ont compensé la baisse de leurs revenus par une succession de crédits pour « pouvoir continuer à vivre comme avant », selon leurs propres termes. Accordées si facilement, ces réserves d’argent leur permettaient de réaliser toutes leurs envies décuplées par leur nouvelle vie de retraités. Travaux de rénovation, achat d’une nouvelle télévision, achat de quelques tableaux, voyages organisés… ils ne se sont donc rien refusés, comme avant.

Michel et Geneviève se font aider pour regarder les choses en face

« Commission de surendettement », « rachat de crédit surendettement », des mots que Michel avait déjà entendus sans réellement savoir de quoi il retournait. « Tout ça, c’était pour les autres ». Pourtant, voyant l’ampleur catastrophique que prenait leur situation, ils ont dû se résoudre à faire le diagnostic surendettement en ligne de leur budget. Une démarche qui n’engageait à rien mais qui permettait d’y voir plus clair.

Dès le lendemain matin, le télécourtier de Crédit Immobilier Direct a appelé le couple à son domicile pour faire un point très précis sur son budget et trouver le moyen de sortir de cette situation évidente de surendettement naissant.

Se désendetter et profiter de la retraite

Retraités actifs, Michel et Geneviève ne voulaient pas subir une trop forte contrainte sur leur budget. Cependant, tomber dans le surendettement n’était pas concevable : le rachat de crédit s’est alors présenté comme la solution miracle. Leurs nombreuses et diverses mensualités ont été rassemblées en une seule, considérablement allégée. La gestion du budget du couple a été simplifiée. Ils ont pu à nouveau se consacrer pleinement aux plaisirs de la vie.

exemple de rachat de credit retraite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Aucun versement de quelque nature que ce soit ne peut être exigé d’un particulier avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts d’argent.

La baisse de la mensualité entraîne l’allongement de la durée de remboursement. Elle doit s’apprécier par rapport à la durée restant à courir des prêts objets du rachat de crédits.

Financement de 185 000 €* au TAEG fixe de 5.41 % (soit un taux débiteur de 4.35%) Remboursement en 264 mensualités de 1090  €. Montant total dû par l’emprunteur : 302 826 € hors assurance facultative. Frais de dossier 3 885€, frais de mandat 9 235€, frais de garantie 2990 €. Exemple non contractuel, basé sur un dossier réel de rachat de credit réalisé par Credit Immobilier Direct. Les offres de crédit dépendent de la situation personnelle de chaque emprunteur. Crédit Immobilier Direct est Mandataire non exclusif en opérations de banque et en services de paiement. A ce titre, Crédit Immobilier Direct n’a pas de pouvoir décisionnaire quant à l’octroi du crédit.

 

(*) Sous réserve d’acceptation du dossier par CFCAL Société Anonyme au capital de 5 582 797 Euros Siège social: 1, rue du Dôme STRASBOURG adresse postale: BP102 67003 STRASBOURG CEDEX Tél: 03.88.21.49.89 CFCAL Fax: 03.88.75.64.57 CCP STRASBOURG N°1118A RC: 568501282B STRASBOURG , et après expiration du délai de rétractation en vigueur. Les TAEG fixes incluent tous les frais et sont calculés hors assurance facultative.