« Toutes nos envies », le film qui raconte le surendettement

Sujet de société par excellence, le surendettement est placé sous les projecteurs. Le Mercredi 9 Novembre 2011, Philippe Lioret réalisateur à succès, nous dévoilera son nouveau film : « Toutes nos envies ».

Tiré de l’œuvre d’Emmanuel Carrère « D’autres vies que la mienne », ce long métrage s’attaque à un sujet d’actualité pour le moins brûlant : le surendettement.
Bien loin d’une vision unilatérale du surendettement fournie la plupart du temps par ceux qui le vive, « Toutes nos envies » nous offre le regard de deux juges. Acteurs judiciaires bien réels de la lutte contre le surendettement.

Ce que nous dévoile la bande-annonce :

Claire est une jeune juge pleine de convictions. Au tribunal de Lyon où elle travaille, elle rencontre Stéphane magistrat lui aussi un homme chevronné et désenchanté. Claire, interprétée par Marie Gillain, entraîne Stéphane, Vincent Lindon, dans sa bataille contre le surendettement.
La jeune femme est profondément révoltée par le système, les situations précaires dans lesquelles se retrouvent les victimes qu’elle voit défiler dans sa salle d‘audience jour après jour, et les pratiques bancaires accusées d’encourager le surendettement. Trouver une solution pour contrer ce mal devient pour eux une obsession de chaque instant.
Sur fond de maladie et de sentiments exacerbés, les deux juges vont mener le combat d’une vie, celui de Claire.

Cette bande annonce encouragera bien des cinéphiles à se rendre dans les salles obscures. Au-delà de ça, le film « Toutes nos envies » a le mérite de s’attaquer à un sujet au cœur même de notre actualité et pourtant si peu traité – du moins frontalement – par le cinéma. Une occasion de plus à l’approche du début des campagnes présidentielles de mettre l’accent sur le surendettement qui touche les foyers français par milliers. La toute récente loi Lagarde a permis de poursuivre et d’accentuer la lutte contre le surendettement, la protection des consommateurs et leur information sur l’usage des crédits à la consommation. Loin de la législation et des beaux discours, « Toutes nos envies » nous permet de découvrir, à travers un autre regard, le surendettement en France.